Site officiel des Mercenaires sous l'égide d'Hecate.

 
CalendrierPortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Amaknae nulla res tam necessaria est quam Selenytes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cas'A'Blanca
Expert Scribe
Expert Scribe
avatar

Nombre de messages : 728
Selenyte de grade :
Promu au titre : Jeune Selenyte
Date d'inscription : 03/07/2008

En Amakna
Identité: Casablanca
Disciple de: Ecaflip Ecaflip
Cercle:

MessageSujet: Amaknae nulla res tam necessaria est quam Selenytes   Dim 19 Fév 2017, 01:25

Cela faisait maintenant plusieurs années que Cas'A'Blanca n'avait pas mis les pieds en Astrub. Après le départ des Selenytes, il avait été recueilli par une tribu Kanniboul dans la forêt de Moon. Il était toujours accompagné de son fidèle Kouin-Kouin, qu'il avait sauvé in extremis de la destruction de l'ancienne permanence lorsque le terrain fut accaparé par le Marquis de Lhambadda. Le volatile était désormais considéré comme un dieu par les guerriers Kanniboul, et Cas'A'Blanca incarnait de fait son prophète.

Malgré sa cape touffue, de vilaines cicatrices étaient encore bien visibles sur les omoplates de l'Ecaflip. S'il n'avait pas porté le masque traditionnel de sa nouvelle famille Kanniboul, on aurait pu constater que les traits s'étaient creusés sur son visage. Il fallait se rendre à l'évidence, l'éternel chaton était devenu un matou adulte. Il avait désormais une carrure large et un pas assuré. Il aurait sans doute fait un meilleur mercenaire aujourd'hui qu'à l'époque.

C'était d'ailleurs le moment où il passait devant Lhambadda. Les lieux avaient bien changé. Il se souvenait de tout : du poêle derrière le comptoir, des trophées de chasse au Minotoror accrochés au mur, de l'infranchissable tapis... Des différents Maîtres et Grand Maîtres qui s'étaient succédés, de ses Guides et de ses Mentors, du poids du bois sur son dos. Tout était encore gravé dans son esprit.

Alors qu'il arrivait devant la porte, son Kouin-Kouin se mit à s'agiter. Lui aussi avait dû ressentir cette atmosphère de nostalgie. En un éclair, l'Ecaflip saisit le volatile et bondit sur la petite cave à la gauche du bâtiment. Il était temps que son compagnon à plumes soit libre à nouveau, qu'il vive de belles aventures de son côté. Quel meilleur endroit pour se séparer que le lieu de leur rencontre ?
Du haut de la petite toiture, Cas'A'Blanca contemplait la cité d'Astrub s'endormir. C'était une belle soirée.
Voyant que le Kouin-Kouin commençait à s'impatienter, il tendit ses bras vers le ciel et ouvrit les paumes de ses mains pour le propulser dans les airs. L'animal flotta un moment au-dessus du manoir et s'écrasa au sol.

L'Ecaflip resta figé sur son toit quelques instants, l'air penaud. Il passa alors la main dans son dos, avant de redescendre et de poursuivre son chemin vers d'autres horizons. On ne vole décidément pas très loin sans ces grandes ailes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crepuskul.exsay.fr/
 
Amaknae nulla res tam necessaria est quam Selenytes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Potius mori quam foedari
» [Recherche][Echange] Space Marines
» [SM] Potius

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Selenytes  :: Autour d'un verre :: La Taverne :: Vos Suggestions-
Sauter vers: