Site officiel des Mercenaires sous l'égide d'Hecate.

 
CalendrierPortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 [CR] Le tonneau magique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Awk
Apprenti scribe
Apprenti scribe
avatar

Nombre de messages : 28
Selenyte de grade :
Promu au titre : Jeune Selenyte
Date d'inscription : 20/03/2015

En Amakna
Identité: Awk Narsaan
Disciple de: Osamodas Osamodas
Cercle:

MessageSujet: [CR] Le tonneau magique   Dim 29 Mar 2015, 07:36

HRP
Ce petit grabuge a été entièrement organisé par [Moine-Jaolin] et [Reserviste-A]. Nous les remercions d'avoir laissé libre cours à leur imagination en notre compagnie. Nous remercions également Elya-Fanekham et Sahel-Gudhon avec qui nous avons partagé ce moment.

Note : N'ayant pu prendre de screens au moment de l'action, les images présentées sont des reconstitutions.


Le jour commençait à baisser. Je regardais l'imposante horloge de bois qui faisait le coin de la salle en face de moi, il allait être 19h. La salle était calme, comme souvent, elle l'avait été tout la journée. Je soupirai. Alors que je restais là, le sommeil commençait à m'atteindre, et je n'allais certainement pas tarder à souper. On frappa à la porte. C'était curieux. D'habitude, les gens ne font pas autant de manières et entrent sans s'annoncer. J'ouvris. Il s'agissait d'un Enutrof portant un chapeau de paille qui semblait aussi vieux que lui. Il abandonna ses manières, me doubla et s'installa à la table avant même de s'être présenté.

Je déclinai mon nom : « Vous pouvez m'appeler Awk. ». C'était toujours mieux que « p'tite donzelle ». Je lui demandai alors s'il avait besoin de quoi que ce soit dans l'espoir de savoir ce qu'il faisait ici. Je ne fus pas déçue. Il avait besoin du clan pour cacher quelque-chose. Je l'observai avec stupeur sortir un énorme tonneau de son sac. Il fallait que je garde un œil là-dessus. Vu la taille, ce n'était pas très compliqué. L'Enutrof se sentit soudainement pressé et sortit en vitesse, précisant qu'il repasserait chercher son bien.

Encore stupéfaite, j'observais le tonneau avec perplexité. C'est alors qu'Elya Fanekham, qui venait occasionnellement nous rendre visite et qui nous avait exprimé son intérêt pour le clan, entra dans la permanence. Après quelques salutations, notre discussion s'engagea autour de l'étrange tonneau. « Vous avez remarqué notre nouveau meuble ? demandai-je.
- Comment ne pas le remarquer ! ». Je lui expliquai alors comment il était arrivé là, puis nous avons été rejointes par Maisys, que j'informai à son tour. Peu à peu, nous nous rendîmes compte qu'une odeur nauséabonde émanait du tonneau. À trois, nous décidâmes de le faire rouler jusqu'à la fenêtre.

C'est alors que ce que nous avons identifié comme étant un bandit Roublard a fait une entrée fracassante dans la permanence en réduisant la porte en miettes. Maisys et moi réagîmes aussitôt et le bandit promit qu'il remplacerait la porte. La tension ayant quelques-peu retombé, nous regagnâmes nos places respectives dans la permanence. Notre visiteur impromptu sembla alors remarquer le tonneau et y montrer un grand intérêt. Alors qu'il s'en approchait, je l'avertis « Ne vous approchez pas trop, l'odeur que dégage ce tonneau est étourdissante...
- Vraiment ? répondit-il en ignorant mon avertissement. Ça ne m'a pas l'air si terrible... ». La belle affaire, pensai-je alors, il a un masque devant le nez pour le protéger de ces odeurs.
Le bandit devenait vraiment suspect. Il nous fallut nous rapprocher pour nous assurer qu'il n'atteindrait pas le tonneau. Trop tard, il était beaucoup plus fort que nous et, à lui seul, il parvint à saisir l'énorme pièce de bois. Tout alla alors très vite. Il ouvrit un portail dans notre permanence, parvint à courir avec le tonneau dans les bras et y sauta avec agilité. Elya, Maisys et moi nous pressâmes de le suivre alors que le portail n'était pas encore refermé. Nous étions dans le cimetière d'Amakna.


L'odeur du tonneau, mêlée à la putréfaction du cimetière, finirent par me rendre fébrile. Le cimetière se mit à tourner autour de ma tête et, alors que Maisys et le bandit échangeaient des menaces, je me sentis tomber. À mon réveil, j'étais allongée contre le mur de la permanence, c'est Maisys qui me raconta ce qui s'était passé ensuite.
Le tonneau semblait avoir énormément de valeur pour le roublard, qui le défendait férocement. Un combat s'engagea, le bandit parvint à mettre Maisys à terre mais Elya en profita pour lui asséner de puissants coups. « Le tonneau en échange de la vie sauve. » conclut-elle. Ayant perdu son assurance, le malfrat recula puis disparut dans les profondeurs du cimetière. Elya et Maisys ramenèrent le tonneau en permanence par le même portail qui se referma derrière elles.

Alors que Maisys pansait sa jambe meurtrie, l'Enutrof revint en cassant la fenêtre (à croire que l'entrée de la permanence n'est pas assez bien conçue pour ces gens là) et demanda à récupérer son tonneau. Tandis que le mercenaire qu'est Maisys commençait à négocier le paiement, le vieil homme annonça qu'il n'avait rien à offrir, ce qui mit Maisys hors d'elle. Elya et elle s'étaient presque faites tuer en défendant son bien, il ne repartirait pas avant de les avoir payées. Visiblement inquiet, l'Enutrof déclara que le tonneau lui causait trop de problèmes de toute façon et détala hors de la permanence.

Tipero et Sahel Gudhon, un ami d'Elya, arrivèrent alors que le tonneau s'était mis à produire des bruits étranges. Tous ensemble, ils décidèrent d'en ôter le couvercle. Il découvrirent alors avec surprise que le tonneau était plein de bière et, surtout, qu'il se remplissait tout seul quand on le vidait. Cependant, l'odeur suggérait qu'autre chose nageait dans cette mixture. Tipero découvrit qu'il s'agissait en fait... d'une chaussette. Alors que les Selenytes se demandaient ce qu'ils allaient bien pouvoir faire d'un tel objet, l'Enutrof fit son apparition de nouveau, annonçant qu'il décidait finalement de reprendre son tonneau. En deux temps trois mouvement, il l'avait accroché avec une corde et l'emportait hors de la permanence.
Perplexes, les mercenaires et leurs compagnons conclurent que, si ça pouvait les libérer de l'odeur nauséabonde que le tonneau avait propagée dans la salle, peut-être était-ce pour le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gl-m-r.fra.co/
 
[CR] Le tonneau magique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit magique. Ou pas. [PV: Roy & Aï]
» Comment utiliser le tonneau? (après l'avoir vidé)
» vente pantalon magique
» hola tavernier, un tonneau de ta meilleure gnole, c'est ma tournée!!
» [règle] Objet magique d'Albion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Selenytes  :: Autour d'un verre :: La Taverne :: Au coin du feu-
Sauter vers: