Site officiel des Mercenaires sous l'égide d'Hecate.

 
CalendrierPortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Maugrim : Un soir à la Taverne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maugrim
Scribe
Scribe
avatar

Nombre de messages : 72
Promu au titre : Visiteur ou client
Date d'inscription : 05/08/2012

MessageSujet: Maugrim : Un soir à la Taverne.   Sam 20 Oct 2012, 14:54

Un jeune disciple de Feca était étendu sur sa table, dans sa main droite une plume de Poolay, sa main gauche posée sur un parchemin couvert de petites lignes noires.

Le soleil se levait sur la citée d'Astrub, un nouveau jour et de nouveaux combats en perspective.

Maugrim s'éveilla en baillant, et après avoir manqué de se crever un oeil en s'étirant parcouru d'un regard encore endormi la feuille posée devant ces yeux.

- Parfait, parfait tout ça.

Mais un petit détail le torturait, un petit détail qu'il avait oublié. Il tendit son bras droit vers une pile de parchemin posée non loin et tira une feuille au milieu du paquet après en avoir renversé la moitié.

Le parchemin était recouvert de la même écriture fine que les autres tout autour de sa personne. Si vous aviez été là, juste au dessus de son épaule vous auriez pu lire par dessus les cheveux en bataille , quelque chose qui ressemblait à peu près à cela :








- Maugrim, tu es maintenant promu au rang de Trésorier et tu fais parti du conseil, mais tu restes sous surveillance.

Vansilya le meneur de la guilde Simalarya venait de lui offrir une promotion.

- Oui oui, je suis gentil. Si je ne tue personne officiellement et que je ne vole pas de saucisson à l'épicier alors tout ira bien ? Bon on va fêter ça à la taverne ?
Une promotion et une place au conseil.

- Pourquoi pas ! s'enthousiasma Kitsii une disciple pandawa membre du conseil avec un fort penchant pour les boissons fortes. Et toi Teg, tu es partant ?
Dix minutes plus tard ils étaient attablés, une chope dans la main

...

Dans un coin éloigné de l'auberge d'Asrub un rat s’introduisait dans le bâtiment par un trou dans la parois en bois, ces petites pâtes griffues martelait les vieilles planches tendit que ses dents acérés il rongeait avec empressement pour se créer un passage. Il produisait un bruit entre le grattement et le grincement, pourtant ce n'est pas ce bruit qui réveilla le jeune Feca.

Maugrim ne savait plus très bien où il était.

Tout autour de lui des bruits, de chocs, de chaises raclant le sol. Et une odeur prenante d'alcool, de sueur et de saucisses chaude.
C'est dans ce cadre relativement peu accueillant qu'il se réveilla, la bouche pâteuse.

Il souleva difficilement sa paupière gauche, devant son œil apparaissait la vision floue d'une table plutôt sale et couverte d'un liquide collant.
D'après son odorat c'était de la bière.

Il releva la tête de quelques centimètres et son monde chavira, elle retomba aussi sec sur la table, un mal bien insignifiant au regard des marteaux qui lui fracassaient le crâne, car ça ne pouvait être que cela ou un troupeau de bouftous enragés.

La table étant trop inintéressante, Maugrim referma l'œil. Il lui semblait qu'ainsi il avait moins mal.
Pourtant il fallait bien voir ce qu'il faisait ici.

Dans un ultime effort de volonté il fit rouler sa tête sur le côté gauche tout en maudissant cette table pleine d'échardes, et appliqua un mouvement de translation à sa paupière dans le but évident de découvrir son globe oculaire, l'autre cette fois. Qui sait peut-être que celui-ci serait moins douloureux.
Il faillit tomber de sa chaise mais tient le coup, et comme mieux valait prendre ses précautions dans un cas aussi avancé de gueule de bois, Maugrim leva ses deux mains pour les agripper aux bords de la table.
Il trouva que ses habits étaient bien humides pour une veste noire et une chemise en laine, d'ailleurs il tenait déjà quelque chose dans sa main droite et ne pouvait donc saisir la table en plus, et même lui ne pouvait échapper aux lois de l'univers.

De son unique œil droit il contemplait maintenant le gobelet en bois, ou plutôt son fond vide puisque son contenu imbibait maintenant ses habits.

Qu'est-ce que c'est triste un verre vide.

Son cerveau embrumé trouva que le gobelet était décidément trop triste et commanda à son œil de regarder ailleurs. Quelques neurones fatigués transmirent l'information aux muscles qui imprimairent un mouvement de rotation au globe oculaires vitreux.
L'auberge était bondée de monde, de son point de vue Maugrim en avait une excellent- bien qu'il ne soit pas en était de distinguer quoi que ce soit- sur le bar où des ivrognes criaient et chantaient des chansons payardes tout en s'aspergeant le gosier de mauvaise bière.

A une table voisine Tegalad roupillait, une main sous sa joue et l'autre tenant toujours une chope sur sa tête, le liquide alcoolisé s'était rependu sur ses cheveux et quelques gouttes continuaient à tomber du gobelet. Un peu plus loin Maugrim percevait le tintamarre de Kitsii et Vansilya qui chantaient plus fort que tout les autres tout en s'aspergent abondamment de bière. D'ailleurs la majeur partie du liquide n’atteignait même pas leurs bouche.

- Parlez moins fort ! Voulu leur crier le Feca.

Mais seul un gargouillement incompréhensible sorti de sa bouche, il avait parlé si bas que personne ne l'avait entendu.

Il referma son œil. La paupière tomba comme un rideau sur une scène de théâtre.
Maugrim se dit qu'il avait était très intelligent de placer sa tête ainsi. De cette façon une seule oreille avait à endurer la cacophonie ambiante.

Soudain il eut l'impression que la table venait de subir un tremblement de terre, ce qu'il jugea assez singulier venant d'une table en bois couverte de boisson.
Et maintenant un bruit de raclement en face de lui.
Ces phénomènes pour le moins étranges méritaient apparemment une explication puisqu'il se décida cette fois à ouvrir ses deux yeux en même temps.
En face de lui une jeune femme venait de prendre place, elle portait une longue capuche qui laissait dans l'ombre une grande partie de son visage. De longues mèches blanches tombaient en cascade de celle-ci. En prenant place son manteau produit un bruit particulier, un choquement de petits objets métalliques.

Cette apparition devait en effet être très importante pour Maugrim qui prit la peine de décoller la tête de la table- elle fit comme un bruit de sussions en se soulevant- et de la soutenir de ces deux mains.

- C'bous qu'y abait... vais ze tremblement de...comme zun tsunamie ?

Il trouva bien vite que la poignée en bois de la chope qui lui rentrait dans la joue était inconfortable car il la laissa tomber. Elle produit un bruit mat en heurtant la table ou elle roula sur quelques dizaines de kamacentimètres avant de s'immobiliser.

La jeune femme regarda quelques instant la chope avant de reporter son attention sur l'homme.

- Vous êtes bien Maugrim ? Je vous cherchais pour un contrat, une personne qui me contrarie et j'aimerais bien qu'elle...disparaisse, je suis sûre que vous pouvez faire ça non ?

- Quzoi ?

Elle fouilla quelques instants dans sa robe et en sortie une bourse et un papier qu'elle avança au milieu de la table.

- Voici 500.000 Kamas, et ce papier contient toutes les informations relatives au contrat, vous ne pouvez pas refuser un tel somme.

Sans attendre de réponse elle se leva et ajouta :

- Je suis pressée. Si jamais vous êtes tenté de garder les kamas sans accomplir le contrat sachez que vous aurez trois fois cette somme quand j'aurais la tête morte de ma cible, et pour me trouver vous n'avez qu'à lire le papier, tout y est.

Elle montra du doigt la petite feuille qui commençait déjà à s'imbiber et parti.
Maugrim le ramasse et le déplia. Après y avoir jeté un coup d'œil intéressé et l'avoir tourné dans diverses positions pour tenter de comprendre les symboles écrit, qui était en fait de bêtes lettres qu'un cerveau alcoolisé n'était surement pas en mesure de décrypter, il le fourra dans une de ces poches.
Puis Maugrim avisa la petite bourse posée devant lui.
Il se demanda un instant combien de chopes on pouvait avoir pour 500.000 kamas et après quelques tentatives infructueuses de calcul mental il cria simplement à la volé :

- C'est ma tournée !

...

Le rat s'était maintenant installé au sous sol de l'auberge, il y avait trouvé tout ce qu'il lui fallait, de la nourriture en quantité. Et il comptait bien y établir son nid au grand désarroi du gérant. Il arpentait de long en large son nouveau territoire en poussant de petites couinement satisfaits. Il allait ici fonder une famille et son installation coïncide étrangement avec un départ. Bien entendue le rongeur n'y était pour rien !

Maugrim fut réveillé par une main le secouant. De petites secousses inoffensives pour une personne dans un état normal mais pas pour un Feca supportant mal l'alcool et ayant passé une bonne partie de la soirée et de la nuit à en boire.
Et ça Kitsii la jeune bras droit de Simalarya ne l'avait pas prit en compte lorsqu'elle était venue tirer le jeune Maugrim de son sommeil, et les conséquences ne se firent pas attendre.

- Bhreuuuk.

La substance communément appelé "vomit" s'évacua par le conduit digestif du jeune disciple Feca pour aller se rependre en une flaque sur le sol.
Kitsii fit un bond en arrière, un peu plus loin et elle aurait passé une bonne heure à nettoyer sa fourrure.

- Aller mon gros, on décolle.

Et elle souleva le jeune Feca par un bras qu'elle passa ensuite autour de son cou pour l'aider à marcher.
Maugrim avait l'impression d'être sur un navire en plein tempête et n'aspirait qu’à retrouver le contact dur de la table contre sa joue.
Il sentit quelqu'un lui faire boire une potion, le traîner sur plusieurs mètres et le jeter sur une surface moelleuse.
Il ne le savait pas encore mais il se trouvait dans une des maisons de la guilde.
Maugrim eu la sensation d'une main rabattant un drap sur lui, puis ce fut le noir complet.
...

...
Dans une coin de la pièce un robinet gouttait, rependant une substance bleuâtre peu engageante qui s'étendait sur le parquet en bois en une flaque visceuse. Il produisait un bruit réguliait, berçant les silhouettes assoupies dans ces heures matinales.

Maugrim se réveilla en sursaut le corps couvert de sueur froide, il cherchait son souffle comme un noyé cherchait l'air. La respiration haletante il avalait de grandes goulées d'oxygène, il venait de sortir d'un rêve particulièrement saisissant.

Il s'assit en tailleur dans son lit et se prit la tête entre les mains tentant de rassembler les lambeaux de souvenir éparpillé, mais rien ne lui venait à l'esprit, plus il cherchait dans sa mémoire plus le rêve lui échappait.

Et puis il n'arrivait pas à se concentrer avec ce mal de crâne. Il avait une gueule de bois monstrueuse.

Après quelques instants à se masser les tempes le jeune disciple de Feca se posa enfin une question important.

- Mais où je suis ?

La pièce dans laquelle il se trouvait n'avait aucune fenêtre mais était bien éclairé par plusieurs bougies. Spacieuse elle était remplie de plantes luxuriantes, plusieurs lits étaient disposés aléatoirement dans la salle, séparés par d'étranges tubes contenant une substance inconnue.

Maugrim bascula son corps hors du lit quand il se rendit compte qu'il était nu comme un mouskito, ce qui était dans notre société d'aujourd'hui assez handicapants.
Après un instant de recherche il avisa sa cape et ses vêtements sur une chaise.

Une fois habillé, c'était quand même mieux ainsi, Maugrim se rendit compte qu'il n'était pas seul, sur chacun des lits, une à plusieurs silhouettes dormaient. Une inspection rapide des personnes présentes lui apprit qu'il avait de grande chance de se trouver dans une des maisons de la guilde.

Le jeune Feca fouilla un instant dans ses poches à la recherche d'une potion de rappel, au lieu de ça il sortit un morceau de papier un peu froissé.

Une lecture rapide lui apprit tout ce qu'il avait besoin de savoir. Il replongea une nouvelle fois la main à la recherche de la petite fiole bleue. Une fois en main il la déboucha rapidement et en but le contenu, il avait un meurtre à organiser. Mais d'abord il allait passer chez le boulanger pour acheter un petit pain au chocolat.



Dernière édition par Maugrim le Lun 22 Oct 2012, 10:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noob
Apprenti scribe
Apprenti scribe
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 20
Promu au titre : Visiteur ou client
Date d'inscription : 07/10/2012

En Amakna
Identité:
Disciple de: Sadida Sadida
Cercle:

MessageSujet: Re: Maugrim : Un soir à la Taverne.   Dim 21 Oct 2012, 14:55

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maugrim
Scribe
Scribe
avatar

Nombre de messages : 72
Promu au titre : Visiteur ou client
Date d'inscription : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Maugrim : Un soir à la Taverne.   Dim 21 Oct 2012, 15:03

Et bien tout semble vrais dans cette screen, sauf ma dernière phrase ou j'avais répondu (je ne me souviens pas des mots exacts) mais j'avais dis que en effet je n"avais en rien modifié la screen.

Et j'aurais retiré mon message contre des kamas , il me semble que ça ne pose de problème à personne. Je en suis pas membre du clan Selenyte.


Sinon quand j'ai vu un message sur mon texte je me suis dis : enfin quelqu'un qui critique mon texte.
Bah c'est pas tout à fait ça, dommage.
Je suis pas sûr que cette image soit intéressante.

Sur ce...

[ Edit : en fait si la screen de Noob est modiffiée
Y a écrit tout en haut comme réponse à pourquoi j'ai fais ça : j'aime
Alors que c'était " j'aime pas les hackeurs ". Voila donc la screen postée par Noob est belle est bien modifiée et fausse. ]


Dernière édition par Maugrim le Lun 22 Oct 2012, 11:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Lewlieth
Expert Scribe
Expert Scribe
avatar

Nombre de messages : 648
Age : 21
Selenyte de grade :
Promu au titre : Ancien Selenyte
Date d'inscription : 04/09/2011

En Amakna
Identité: Vansilya
Disciple de: Crâ Crâ
Cercle: 198.

MessageSujet: Re: Maugrim : Un soir à la Taverne.   Dim 21 Oct 2012, 15:27

Un récit de Maugrim ? Vansilya ne voulait pas rater ça. Le jeune Féca avait été l'une des têtes de Simalarya, et pourtant elle n'avait jamais eu l'occasion de lire sa plume. D'un geste gracieux, elle saisit le parchemin et le regarda. Le simple nom de Simalarya -auquel elle avait songé deux secondes auparavant- lui décrocha un triste sourire. Quelle belle histoire ils avaient vécu ensemble, ça lui manquait. Le Grand Conseil de guilde avait été dissous car il empêchait la jeune disciple Crâ d'agir librement. Grande erreur, car après l'affaire XarKoD qui avait fait naître l'époque de la "Crise Simalaryenne", la guilde avait besoin plus que jamais du Conseil au grand complet pour se relever. Écartant ses pensées d'un geste du revers de la main, la jeune femme reprit sa lecture là où elle s'en était arrêtée. Les souvenirs de cette soirée lui revinrent et elle ne put s'empêcher de sourire. "Sur le port d'Madrestam, on y dans'euh on y dans'euh !" Comment oublier cette chanson qui avait égayé sa soirée avec son ex-femme ? Finalement, elle saisit une plume de piou rose et écrivit à la suite du parchemin :

"Par Crâ, que de souvenirs ! Tout d'abord merci à toi pour avoir fait renaître ça. Tu as une très jolie plume et j'avoue que je ne m'attendais pas du tout à cela ! Ton style narratif me fait vraiment penser au miens, à quelques petits détails près ! J'ai vraiment adoré te lire, alors n'hésite pas à nous donner d'autres histoires !"

Finalement, elle déposa la plume et se relut rapidement, avant de se lever. Bref, elle avait du travail sur le feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ Maevis' ♠
Apprenti scribe
Apprenti scribe
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 21
Promu au titre : Visiteur ou client
Date d'inscription : 06/05/2012

En Amakna
Identité: ♣ Meavis' ♠
Disciple de: Xelor Xelor
Cercle: 40.

MessageSujet: Re: Maugrim : Un soir à la Taverne.   Dim 21 Oct 2012, 16:34




Hormis le fait que la ponctuation soit totalement hasardeuse, que l'entrée dans le récit soit pour le moins.. particulière. Et que certaines phrases soient, pour moi, vraiment incompréhensibles, j'ai bien aimé ce texte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maugrim
Scribe
Scribe
avatar

Nombre de messages : 72
Promu au titre : Visiteur ou client
Date d'inscription : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Maugrim : Un soir à la Taverne.   Dim 21 Oct 2012, 16:47

[La ponctuation n'est pas travaillée c'est vrais !
L'entré du texte en fait c'est plutôt une question car je ne savais pas si les autres pouvaient lire mon texte en RP ou si c'était juste comme ça, donc normalement on peut pas évoquer ce texte en RP car il est chez moi sur une feuille mais bon je vais pas pleurer pour ça.

Et les phrases capilotractées sont dans l'ambiance du texte c'est normal.

Heureux que le texte ai été aimé, j'écris pour les autres plus que pour moi.]


Dernière édition par Maugrim le Lun 22 Oct 2012, 11:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flex
Expert Scribe
Expert Scribe
avatar

Nombre de messages : 2426
Age : 26
Selenyte de grade :
Promu au titre : VIP
Date d'inscription : 13/07/2009

En Amakna
Identité: VI-Flex-IV
Disciple de: Sadida Sadida
Cercle: 200

MessageSujet: Re: Maugrim : Un soir à la Taverne.   Dim 21 Oct 2012, 20:30

La ponctuation, mais surtout le nombre énorme de fautes d'orthographe !

Cependant, le fond est bon, et j'aime comment tu enchaines ta trame et ton scénario. C'est un bon point. Plus de ponctuation et beaucoup moins de fautes d'orthographe et ça serait un bon récit ! (Même si ça manque de description et de narration à mes yeux.. Huhu)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maugrim
Scribe
Scribe
avatar

Nombre de messages : 72
Promu au titre : Visiteur ou client
Date d'inscription : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Maugrim : Un soir à la Taverne.   Lun 22 Oct 2012, 09:53

Les fautes j'y peux pas grand chose, quand j'écris même si je fais une énorme faute je la laisse pour pas me couper dans mon élan, et quand j'ai finis je suis plus capable de les repérer. Maintenant je ferais relire mes texte.

Pour la ponctuation je comprend pas trop ce que l'on attend ? Des points d'exclamations ?

Sinon Flex en y repensant je trouve moi aussi ce texte bizarre, vu qu'il est "assez" long pour le peu d'action qu'il y a. Et s'il n'y a pas beaucoup de narration(=actions?) ni de description. On se demande de quoi il est rempli, je ne comprend donc pas très bien la critique.

Mais dans ce texte j'ai essayé de donner un effet : bizarre / à coté de la plaque, pour montrer que Maugrim est dans un état second.
Dans le prochain texte que j'écrirais je tiendrais compte de vos remarques, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelem Yaal
Scribe
Scribe
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 22
Selenyte de grade :
Promu au titre : Visiteur ou client
Date d'inscription : 21/06/2011

En Amakna
Identité: Zyr
Disciple de: Sram Sram
Cercle: 108

MessageSujet: Re: Maugrim : Un soir à la Taverne.   Dim 28 Oct 2012, 08:46

Kitsii était de passage à Astrub. La ville n'avait pas changée pendant son long voyage ! Elle rentra dans la permanence, déserte à cette heure, et remarqua un parchemin dont l'écriture lui était familière. Elle s'approcha du texte et le lu avec attention. La plume de Maugrim était reconnaissable entre mille. Elle saisit sa plume après la lecture de ce parchemin chargée en souvenir.

Maugrim,

Je me souviens de ce moment, et je suis de l'avis de Vansilya sur ce petit moment que nous avions passés ! J'espère à tout moment recevoir l'un de vos tofus pour une soirée mémorable à la taverne ! Par Pandawa, je jure que l'alcool coulera à flots
!

Elle fixa son parchemin quelques minutes, une larme coulant à la pensée de Simalarya, avant de repartir, son sac à la main, vers Pandala.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maugrim : Un soir à la Taverne.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maugrim : Un soir à la Taverne.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Oui, ce soir tu vas prendre
» Vendredi soir 12 novembre.
» Temple des âges - Taverne en plein air.
» [RP]Messe du mardi soir - par Enosh de Noirlac..
» LE DJINN POSE SES VALISES A CHARTRES!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Selenytes  :: Autour d'un verre :: La Taverne :: Au coin du feu-
Sauter vers: