Site officiel des Mercenaires sous l'égide d'Hecate.

 
CalendrierPortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 l'Aurore Pourpre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L. Lewlieth
Expert Scribe
Expert Scribe
avatar

Nombre de messages : 648
Age : 21
Selenyte de grade :
Promu au titre : Ancien Selenyte
Date d'inscription : 04/09/2011

En Amakna
Identité: Vansilya
Disciple de: Crâ Crâ
Cercle: 198.

MessageSujet: l'Aurore Pourpre.    Mer 08 Aoû 2012, 02:52


C
ette histoire n'est pas heureuse. Cette histoire est la plus grande tragédie qui ravagea le monde des douze. Cependant, je tiens à préciser que ce n'est pas la version officielle que je vais vous présenter, mais MA version, que j'aurai ré-écrite avec les informations que j'ai pu rassembler. Il peut donc s'y trouver diverses erreurs, si c'est le cas, je vous prierai de m'excuser. J'y ai également rajouté pas mal d'informations provenant de "moi", afin d'en faire une vraie histoire, et de narrer la réelle tragédie de cette guerre.


Tout se déroula en l'an 26 de l'ère Amaknéenne. Rushu, avide de convoitise envers Bonta, monta une armée terrifiante. D'après la légende, ce fut la plus grande armée que le monde des douze ai connu. Terrible, sans pitié, et dirigée par Hyrkul, cette armée parti à l'assaut de Bonta. Ce n'est pas une légende, mais la vraie histoire qui a ravagé notre monde, notre univers à tous.

Alors que Bonta rayonnait, comme à son habitude, lors d'une tiède soirée de fin de Fraouctor [équivalent de Aout], des feux se firent apercevoir au loin. Affolée, la milice se rassembla sur les murailles. Au loin, des hurlements de Bwork. Des gobelins chevauchaient des karnes, tandis qu'en pleine soirée, la lumière propagée par leurs torches semblait incendier les belles plaines de Cania. La terreur commença à se faire sentir dans les rangs Bontariens, qui devinaient d'où provenait cette attaque. Brâkmar était de retour. L'armée de la cité Pourpre était phénoménal, et la terreur ravagea les rangs de la cité Blanche. Au devant de cette armée, un homme tout vêtu de sombre semblait se départager du lot. Arborant une épée monstrueusement grande pour un homme de cette taille, et ce, sans éprouver la moindre difficulté, il semblait diriger les troupes. Rapidement, l'armée de Bonta se forma devant la cité. Apeurés mais téméraires, ils levèrent leurs armes. Cependant, ils savaient que le combat était perdu d'avance, mais ils avaient décidé de sacrifier leurs vies. Levant leurs épées fièrement, ils allèrent à l'assaut de l'armée Brâkmarienne. A lui seul, Hyrkul réussi à terrasser une vingtaine d'hommes en seulement quelques minutes. Soudain, le temps sembla s'arrêter. Soudain, une lueur bleutée traversa le ciel, et une femme magnifique sembla descendre à travers les nuages. Jiva, protectrice de Bonta, venait d'apparaître. Mais cela n'était pas tout. Un robuste centaure ainsi qu'un homme, d'apparence plutôt âgée, vêtu d'un blanc rayonnant, firent également leurs apparitions par les nuages. Menalt ainsi que Pouchecot vinrent prêter main forte à la belle Jiva. C'est à ce moment que la guerre débuta réellement, tandis que Jiva lançait des rayons glacés, Menalt fit apparaître une armée de centaure du néant. Alors que la guerre semblait perdue, l'espoir commençait petit à petit à fleurir de nouveau dans le cœur de l'armée de Bonta. Combattant avec bravoure, Bonta réussi à prendre l'avantage face à la cité Pourpre. Malheureusement pour elle, alors que tout semblait gagné, Hyrkul fit irruption entre Ménalt et un chevaucheur de Karne, et levant sous les rayons blanchâtres de la lune sa puissante épée, il trancha la gorge du protecteur de la cité blanche d'un coup sec. Des hurlements de terreurs retentirent, alors que les centaures disparurent tous les uns après les autres. Ménalt avait périt, et l'espoir semblait vainc. Inutile de le nier, cette affront dura toute la nuit. Toute la nuit ? Plus que cela, pour être franche. Pouchecot, gardien du mois de Fraouctor, était tellement obnubilé par cet affront qu'il en oublia de se faire lever le jour. Le jour du premier Septange, mois protégé par Raval. Comme c'était des heures volées à son mois, ce dernier rentra dans la bataille aux côtées de la cité Blanche, ressuscitant tous les centaures sous forme de morts-vivants. Ceux-ci réussirent finalement à défaire l'armée de Brâkmar. L'odeur dégageant le champs de bataille était pestilentielle, et les conditions de ce combat furent vraiment atroces. Les macchabées gisaient autour des derniers combattants restant, le sang abreuvait la terre. Mais alors que le combat semblait ne jamais se finir, Raval, fou de fureur, réussi à décapiter Hyrkul, qui s'effondra. Sans leadeur, l'armée Brâkmarienne se dispersa bien vite, et rapidement, la cité Blanche réussi à reprendre l'avantage. La légende raconterai que même de nos jours, la tête de Ménalt ornerai le sceptre de Raval. Et c'est d'ailleurs suite à cet affrontement que le protecteur fit en sorte que le jour se lève. Cependant, la guerre fut si terrible, si sanglante, que lorsque l'Aurore se leva, le ciel était Pourpre. C'est d'ailleurs ce qui donna le nom à cette effrayante bataille. Contrairement à ce que l'on peut croire, les survivants n'hurlèrent pas de joie. Non. Ils pleurèrent leurs morts, tous ces braves défenseurs de la cité Blanche qui avaient donné leurs vies pour qu'un lendemain nouveau puisse naître.



[Hrp] Pour les personnes telles que Casa qui connaissent largement mieux ce type de chose que moi, je préfère de nouveau souligner qu'il ne s'agit pas là de l'histoire originelle mais bel et bien de ma version de cette histoire. Il s'y trouvera donc, sans aucun doute, des erreurs. Petites ou grosses, je n'en sais rien. J'ai inventé une grande partie des faits, par exemple, je ne sais pas si Hyrkul meurt décapité, je sais juste qu'il meurt. [Quant à Ménalt, il meurt bel et bien décapité, puisque sa tête orne le sceptre de Raval, là, je ne l'ai pas inventé!]

Cette histoire du BG est ma préférée, et j'ai toujours voulu la ré-écrire à ma façon sans oser franchir le pas, voici donc ma version complétée. Encore une fois, il s'agit de ma version, avec les détails que je connais. J'aimerai donc que l'on évite de me balancer une réponse comme quoi c'est bourré d'erreur, d'incohérence, puisque je ne fait que narrer une histoire que j'adore, avec mes détails à moi, et non les officiels que je ne connais pas. Je tiens également à m'excuser de toutes les fautes d'orthographes, d'accords et de conjugaisons que peut contenir ce texte, qui fut écrit à 4H du matin ! Eh oui, la fatigue fait également ses ravages.

Bien à vous, Vansilya.[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
l'Aurore Pourpre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Bec d'améthyste de l'Aurore Pourpre discutions
» [Le Renouveau] - Les Archives d'Amakna
» Fragments retrouvés VIII : L'Aurore Pourpre
» L'armée du nuage pourpre de Nagareboshi
» ACHETE DD prune pourpre montable.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Selenytes  :: Autour d'un verre :: La Taverne :: Au coin du feu-
Sauter vers: