Site officiel des Mercenaires sous l'égide d'Hecate.

 
CalendrierPortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 [Passerelle] Promenons-nous dans les bois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lamento
Grand Scribe
Grand Scribe
avatar

Nombre de messages : 345
Age : 27
Selenyte de grade :
Promu au titre : Selenyte
Date d'inscription : 23/09/2010

En Amakna
Identité: Lamento
Disciple de: Féca Féca
Cercle: Optimal

MessageSujet: [Passerelle] Promenons-nous dans les bois...   Lun 17 Oct 2011, 18:17

Le Chêne Mou. Merci Maître. Si j'avais toujours admiré Maître Tipero, cette fois je le retenais. Aller déraciner le Chêne Mou. On discute pas, je sais. Enfin quand même...
Pour une fois que c'était pas Leena qui s'occupait de moi, j'arrivais presque à la regretter. Presque.

Nous devions donc nous introduire dans son antre et lui couper les racines. Le Chêne Mou était pourtant réputé comme étant une créature redoutable, et nous allions l'abattre à deux ? Maître Tipero me dit immédiatement le contraire et ajouta que je pouvais demander à autant de mercenaires que je le voulais.
Peu de monde semblait disponible pour m'aider. J'obtins cependant deux réponses positives. Maître TuBaRoiD et Rynh acceptaient de m'aider. Ça restait maigre, mais c'était tout de même mieux qu'à deux. Peu rassurés de devoir y aller à quatre, Maître Tipero m'autorisa à inviter une personne supplémentaire. Coup de chance – ou pas – j'eus une réponse. D'une personne que je connaissais très, mais alors, très très bien. Disciple d'Eniripsa d'une vingtaine d'année. Vingt et une en fait. Mapy-Nyah, dite Mapy, mon ex-femme. Gé-nial. L'excursion s'annonçait joyeuse.



Nous étions donc six.

Maître Haut N'öhme Tipero: L'organisateur, le gr..petit maître , l'unique.

Maître Ô'Boul Ô Dodo TuBaRoiD: Le tireur d'oreilles aux ailes en avion. La terreur au pétrisseur. Et mon ex-mentor.

Aspirant Rynh: Tout jeune aspirant, mais pas faible pour autant. Il a été d'une grande aide.

Accompagnatrice Mapy: Mon ex-femme. Le reste ne vous concerne pas.

Étrange accompagnateur Temab-Oul: Lui, on sait pas trop ce qu'il faisait là. M'enfin, on l'a pris avec nous, il avait l'air paumé. Il a pas été d'une grande aide, mais bon, au pire, il prenait les coups.

Stagiaire Lamento: Le plus beau, le plus fort, le meilleur combattant au monde, moi.

Spoiler:
 





Nous y étions. En plein cœur de la forêt des abraknydes. L'antre du Chêne Mou. Je connaissais pas bien le chêne mou, mais je connaissais bien mieux les abraknydes. Inutile de préciser qu'on a commencé... désorganisés, décontractés, je sais pas trop, mais en tout cas, c'était pas aussi serieux que ça aurait du.





Les abraknydes tombaient, faibles créatures qu'ils étaient sous les coups de marteau et de bâton. Si les sombres étaient un peu plus costauds, ils restaient... un genre d'échauffement. Le chêne mou était-il vraiment si fort ? Je commençais à en douter. Et on y allait à six. Enfin cinq, le Zobal compte pas vraiment.




Les combat s'enchainèrent, et les abraknydes se succédèrent. Rapidement. Puis nous retrouvâmes Josette. Ah, je ne vous en ai pas parlé. Josette, c'est une abraknyde sympa qui sert de guide. Un peu comme... Au lieu de se faire tuer bêtement, elle nous envoie vers ses chefs qui eux sont capables de nous taper dessus. Ça me rappelait quelque chose d'ailleurs ce rôle...

Vint mon fatal:




Josette nous avait fini de nous guider, c'était la dernière ligne droite. Mapy est... impulsive. J'avais à peine eu le temps de prononcer cette phrase qu'elle partit à dos de dragodinde droit devant...




Et là... plus rien à voir. Coup de chance, la fougue de Mapy avait vite été freinée. On a pu vite la rejoindre. Elle s'était figée devant... Euh... un genre de branche avec un amas de feuilles au bout, le tout en géant...

Un dessin vaut bien mieux que mille descriptions.




Cette « branche » est vraiment étrange. Elle produisait en masse une sorte de graine capable de guérir n'importe quelle blessure. Ce qui rendait les abraknydes sombres... Tout de suite bien plus coriaces, impossibles à brûler. Impossibles à casser en deux d'un coup. Encore une fois, notre nombre eut raison d'eux. Maître Tipero nous donna le temps de l'abattre avant qu'elle puisse réagir. Le reste des sombres fut rapidement détruit.

Étrangement, nous retrouvâmes Josette plus loin. Je me demande toujours comme elle a fait pour passer devant nous sans qu'on puisse la voir... maintenant que j'y pense, elle a pas du nous donner le chemin le plus rapide.
Josette nous annonça alors que nous arrivions devant l'antre du Chêne Mou. Et, mine de rien, je sentis alors une vague d'angoisse qui planait sur nous. Si nous n'avions rencontré quasiment aucune difficultés, cette fois, on la sentait pas. Enfin, au point ou on en était...





Nous arrivâmes dans une grande clairière... Enfin si on peut appeler ça une clairière. Toujours était que l'endroit était vaste, mais on ne pouvait pas apercevoir le ciel. Au loin, on vit alors une gemme rouge briller. C'est bien connu, le Chêne Mou a une gemme dans le front. Il était « là ». Au loin, mais proche. Et là...




Guide Ty-Sanguinaire: Le forgeron sombre géant. Il était là, et semblait nous attendre en compagnie de...

Accompagnatrice Ty-puceaile: Je sais plus qui c 'est exactement, mais sans elle on y restait, donc merci.

Nous étions donc huit. Et un peu rassurés, mais pas plus que ça. Je partis devant discrètement aller voir l'ennemi.





Ok, je vous l'accorde, je suis nul en discrétion. Mais il regardait ailleurs. Oui, c'est de la chance, et alors, on dit bien que la chance compte non ?

Je revins rapidement près des autres. La bataille était pas gagnée d'avance. Et... elle fut rude, en effet. Mauvaise idée mais suffisante, coup de chance, encore une fois, nous nous lançâmes à l'assaut du monstre de façon pas très organisée. Les invocations de Ty-Sanguinaire et Rynh défilèrent. Les coups furent encaissés des deux côtés. Des inconscients, des soins. Des blessures graves, de soins. Des branches cassées, pas de soin cette fois. Encore des coups, des invocations qui volent dans tous les sens, du feu, des os cassés, des branches de nouveau, du sang. Une chute. Deux chutes. Puis trois. Un choc. Une secousse. Puis plus rien. Un instant. Deux, peut être. Je rouvris les yeux.

Maître Tipero se tenait debout devant moi. Ty-Sanguinaire était à ses côtés. Ils semblaient en forme, tout du moins, plus que moi. Ils m'aidèrent à me relever. Plus loin, le chêne mou était abattu. Je regardai autour de moi. Les autres semblaient en vie, c'est toujours ça. Je passai une main dans mes cheveux, ramassai mon arme qui trainait par terre un peu plus loin et lançai tout bas:

« Merci, Maître... »

_________________
Lamento, Selenyte de grade 4.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Passerelle] Promenons-nous dans les bois...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» promenons-nous dans les bois...
» Promenons nous dans les bois, tant que le loup n'y est pas ...
» [JDR & GN] Par l'association Promenons-Nous Dans Les Bois
» Promenons nous dans les bois...
» Promenons-nous dans les bois...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Selenytes  :: Le portail :: Le Crieur Public :: Mini animations :: Nos donjons-
Sauter vers: