Site officiel des Mercenaires sous l'égide d'Hecate.

 
CalendrierPortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Et si c'était vrai?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bagherrha
Apprenti scribe
Apprenti scribe
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Et si c'était vrai?   Lun 30 Mai 2011, 17:33

[HRP : Voici une petite histoire de ma création que je continuerai d'écrire si tel est votre souhait. En espérant que ce petit début vous intéresse. ]

Voici une histoire qui depuis longtemps a été oubliée. Une histoire que le vent lui même ne susurre plus à nos oreilles. Une histoire d'une personne, comme vous et moi : ordinaire.

C'était il y a maintenant plusieurs calendriers. L'inflation générale que tout le monde connait aujourd'hui n'était alors qu'à son commencement et, les habitants en général étaient eux même bien plus pauvre. Ce qui, entre nous, n'était point déplaisant..
Cette époque remonte au temps où les Selenytes eux même n'étaient alors que germe dans un esprit. C'est en ce temps que débute notre histoire ... :


Prologue

Les branches des arbres fouettaient la fenêtre imitant le bruit d'un claquement sec. Le vent s'amusait à les faire danser à une telle force qu'à chaque nouvel entrechoque, Anazc se demandait si la vitre n'allait pas se briser. Le chemin au travers de cette forêt était étroit et sortir dehors pendant un tel temps était vraiment dangereux. Le chariot dans lequel elle se trouvait roulait doucement, pour ne pas provoquer de trop grosses secousses pouvant perturber le petit être se reposant encore en elle. Malgré quelques pierres faisant parfois sursauter la charrette, aucune contraction n'avait été sentie et la jeune disciple D'Ecaflip l'en remerciait avec dévotion. Cela faisait bientôt neuf mois qu'elle était tombé enceinte. C'était pour bientôt.. L'acouchement.

Elle vivait dans une troupe de saltimbanque depuis toute petite, à vraie dire elle était née dedans et ne l'avait jamais quitté. La longue colonie de chariot, contenant tous le plus de passagers possible dans un confort bien primaire, avançait bien tant que mal dans sous la cime des arbres. Il faisait nuit, depuis longtemps. Lorsqu'Anazc regardait par la fenêtre, la seule chose qu'elle pouvait distinguer était de rares rayons de lunes transperçant l'épais feuillage des vieux conifères. La forêt des Abraknyde... Quelle folie avaient-ils eu de décider de la traverser.. C'était Rohanor, le chef de la troupe qui avait choisi. Il était un disciple des plus fidèle d'Enutrof. Comptant ses sous comme on lui avait appris à son jeune âge, et jamais une pièce ne serait-ce que d'un kamas roulant à terre ne pouvait être ramassée par quelqu'un d'autre que lui. Il les flairait les kamas. Il sentait leur lourdeur dans nos besaces pourtant bien légères. Se faisant une joie de nous en débarrasser un peu lorsque dans sa générosité, il acceptait de nous porter ce lourd fardeau qu'est l'argent.
Rohanor avait voulu emprunter ce chemin, sans prendre compte de toutes nos protestations sur le potentiel risque que celui-ci représentait, pour des raisons économique.. Bien sûr. comment pourrait-il en être autrement? Malgré le danger monstrueux qui régnait sur cette route, c'était un moyen de se protéger contre les voleurs et autre dépouilleurs de kamas. Après tout, les abraknyde s'en fichait bien de ces pièces de monnaies... Et puis, après de longs mois d'absence et de marche itinérante, offrant leur spectacle au bon vouloir du publique et de sa générosité, ils rentraient enfin .. à la maison. A Astrub.

Alors que le campement avait été établi sous la formes de caravanes placées en cercle au milieu d'une petite clairière, Anazc se réveilla. C'était les contractions de son ventre qui l'avaient tirés de son sommeil, annonçant la venue d'un nouveau ou d'une nouvelle artiste au sein de l'équipe. Sous ses cris alarmés ou plutôt alarmant de la future mère, un petit groupe s'était réuni autour de son lit, l'observant d'abords avec abrutissement avant de comprendre qu'agir ne serait pas mauvais. Petit à petit ils s'organisèrent. L'un allant chercher des serviettes chaudes, l'autre une bassine, un autre encore un seau d'eau fraiche. Dehors, un feu énorme crépitait dans son foyer, au centre de l'attroupement, servant à faire fuir toutes les bêtes sauvages. C'était la seule lumière qui était disponible pour le moment, et ce halo donnait un reflet rouge.. presque inquiétant. Les flammes rubis comme les ailes définissant les aventuriers de Brakmar. Certains diraient que c'est un mauvais présage, d'autre une simple coïncidence. Mais dans l'urgence qui alarmait les troubadours, personne n'avait eu le temps de remarquer ce phénomène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bagherrha
Apprenti scribe
Apprenti scribe
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Et si c'était vrai?   Lun 30 Mai 2011, 21:42

chapitre 1 : Une vie paisible.

- MAMAAAAAAAAAAAAAANNNNNNNNNN !

Anazc tourna la tête, les yeux roulants dans leurs orbites pour repérer le plus vite possible d'où pouvait bien venir ce cri. Sa fille était là, dans le champs en face d'elle, la tête dépassant tout juste du blé. Elle courait presque d'un air affolé, bousculant les quelques fleurs sauvages, dégageant ainsi un pollen volatile. Ce ne fut que devant sa mère que celle-ci s'arrêta. La toute jeune disciple d'Ecaflip leva la tête avec ce sourire innocent que tellement d'enfants aiment à utiliser. Un si beau sourire, si franc, magique quoi! Le pollen dégagé quelques secondes plus tôt par la course de la jeune féline lui chatouilla son petit nez et celle-ci éternua dans un miaulement frustré puis tomba à terre sous la surprise! Comme la nature est maligne..! Anazc ne put s'empêcher de rigoler à la vue de ce spectacle et sa fille, Bagherra, fit la moue boudeuse.

- Allez viens Bag, rejoignons les autres. Tu t'es assez amusée pour aujourd'hui, tu dois maintenant t'entrainer à la vie de saltimbanque..

La jeune chatte regarda sa mère, fronçant les sourcils sous l'incompréhension de ce qu'il avait été dit..

- C'est quoi un "sale thym banque" Maman?

Anazc la regarda narquoise et lui attrapa son petit museau du bout de ses doigts, la taquinant avec tendresse et amour..

- Ma chérie, un Saltimbanque, c'est nous. Nous sommes des gens de spectacle. Nous allons de villes en villes, de contrées en contrées, voyageant dans tout le pays, et nous montrons à tous nos talents. De plus nous sommes de bons conteurs et poètes. Nous créons des légendes et les partageons dans nos chansons.. Voilà ce que nous sommes, et ce que tu seras. Alors maintenant, hop hop, file voir Saramelle qu'elle puisse te donner quelques notions de bases!

La jeune disciple la regarda, les yeux brillants d'excitation, l'esprit vagabondant vers les légendes et autres fantasmes d'enfants. Elle partit la tête en l'air vers une roulotte.

Elle avait sept ans. et comme vous l'auriez sûrement compris elle était la fille d'Anazc. Sa vie jusqu'à présent n'avait jamais été plus exaltante que cela, il n'empêche qu'elle avait prit goût à la liberté. Son présent était un apprentissage constant, de par la reconnaissance des animaux qu'ils croisaient que par les valeurs que sa mère tentait de lui inculquer. De plus s'entrainer à être troubadour lui donnait petit à petit un contrôle de son corps et de ses mouvements ce qui pourra peut-être plus tard lui sauver la vie...
Le temps passait et se ressemblait pour cette troupe d'artiste. Se déplacer, s'entrainer, se présenter au publique et encaisser la monnaie. Ho c'était bien la seule chose à laquelle il servait ce pauvre vieux Rohanor, sa voix chevrotante couvrant celle du publique lorsqu'il fallait aller récupérer des Kamas. Bagherra s'amusait toujours à le voir agir comme ça, s'affolant devant chaque spectateur pour que tout le monde y mette du sien!
Entre temps elle avait totalement apprit à reconnaitre les plantes, les animaux et à se servir de son agilité naturelle.
Ce n'était pas encore très impressionnant mais petit à petit, jours après jours, semaines après semaines, la fille féline commençait à se débrouiller. Prenant dès qu'elle le pouvait exemple sur sa mère.

Le ciel était dégagé, les rayons du soleils s'abattant sur la terre amaknéenne, réchauffant les doux poils des deux Disciples mère & fille. Quelle bonheur avait-elle en sa possession... S'en rendait-elle compte..? Non bien sûr.. Comment aurait-elle put? Ce n'était qu'une enfant, remplie par l'amour de sa mère et l'affection de la troupe. Ce n'était actuellement qu'un petit nuage douillet qui allait bientôt disparaitre. S'envoler... Partir.

La lune ce soir là était rouge. Illuminant la prairie où ils se trouvaient d'un halo aux reflets pourpres. Comme ces yeux qui les observaient dans l'ombre. Une main resserrant adroitement un manche. Seul le crissement du gant se refermant aurait put être audible.. Mais il était bien trop doux dans ce cas ci pour que le vent ne décide de l'apporter aux oreilles des troubadours. Ce fut ensuite le tour du silence de s'imposer. Mais pas un silence comme les autres. Un silence lourds et comme pompeux. Un silence qui appartenait à cet homme caché, les épiant sans qu'ils ne s'en doutent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bagherrha
Apprenti scribe
Apprenti scribe
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Et si c'était vrai?   Mar 19 Juil 2011, 12:08

Preuve IP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si c'était vrai?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si c'était vrai?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» si 2012 était vrai vous feriez quoi ?
» [Société-Economie] Et si c'était vrai ?
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» Et si aujourd'hui était votre dernier jour à vivre?
» Si j'était un personnage de jeu d'aventure je serais ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Selenytes  :: Autour d'un verre :: La Taverne :: Au coin du feu-
Sauter vers: