Site officiel des Mercenaires sous l'égide d'Hecate.

 
CalendrierPortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 [Passerelle] Compte rendu d'un massacre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elyah
Médiateur des Selenytes
avatar

Nombre de messages : 865
Age : 25
Selenyte de grade :
Promu au titre : Guide Selenyte
Date d'inscription : 20/12/2010

En Amakna
Identité: Elyanah
Disciple de: Sacrieur Sacrieur
Cercle: 190

MessageSujet: [Passerelle] Compte rendu d'un massacre...   Mer 25 Mai 2011, 21:24

Frottant le manche de sa masse du Corailleur, la jeune fille attendait patiemment que la permanence daigne à se remplir de clients ou Selenytes potentiels. Voilà maintenant quelques jours que Elyah avait été promu stagiaire et, non sans fierté, elle avait l'attention de saisir cette chance comme il se devait. Elle avait par conséquent plusieurs objectifs à atteindre, plusieurs défis à relever afin de prouver sa valeur et montre à tous que les cercles n'étaient qu'une dimension infime face à celle que pouvait dégager le courage et la volonté. Perdue dans ses pensées, l'aspirante releva la tête lorsqu'elle entendit le grincement de la porte résonner dans la pièce. Poussant le battant, de nombreuses personnes semblaient fuir le mauvais temps extérieur pour venir se réchauffer contre le poêle.

- Bien le bonsoir à vous. Oh tiens, salut toi comment ça va ?

Engageant la discussion avec les quelques inconnus pour leurs indiquer comment faire parti du clan, indiquant à d'autres de sortir prendre la pluie plutôt que de crier des inepties à tout va, la stagiaire prenait son rôle d'informatrice très au sérieux, regardant cependant son cadran, ayant hâte de rejoindre sa paillasse insalubre à l'étage pour piquer un somme. Détournant son attention vers la trappe après y avoir entendu du bruit, elle fut heureuse de voir que d'autres mercenaires la rejoignaient pour accueillir les visiteurs. Affichant un sourire soulagé, elle les salua tous un à un et se remit en position foetale derrière le bureau.

- J'irais bien faire un petit tour, des motivés ? s'exclama Leena, d'un naturel toujours enjoué malgré l'heure tardive.
- Hum pourquoi pas... bailla discrètement un crâ nommé Kanea'.

Repensant à ce qu'elle avait réfléchi quelques minutes précédent leur arrivée, elle fixa l'horloge. Boah, l'heure semblait bien avancée, mais les nuits étaient bien difficiles loin de son fiancé qui avait disparu dans les méandres du temps et des mondes... Fuay. Soupirant légèrement, elle se râcla la gorge et pris la parole :

- Eh bien, j'aurais bien une idée à vous soumettre. Un petit Donjon des Rats d'Amakna ? Ca vous tente ?

Sentant la vague de froid qu'elle avait jeté sur la permanence mercenaire, la jeune fille continua son petit monologue sur un ton plus enjoué.

- Ce serait dans le cadre de ma passerelle, et également pour passer une bonne fin de soirée tous ensemble et dans la bonne humeur. Nous...
- ... Très peu pour moi. Vu l'équipe, on va au casse pipe, je ne vous rejoins pas.
- De même, je suis pas d'humeur à aller mourir aujourd'hui.

Osochiri et Sage semblaient, respectivement, peu engagés à suivre la jeune stagiaire qui voyaient ses projets peu à peu dégringoler pour ce soir. Pour des combattants de renom, il en fallait pour les impressionner. Ne préférant pas surenchérir sur ces paroles, elle tourna le regard vers le sol, espérant que les cloches de la ville allaient retentir d'un instant à l'autre, lui indiquant qu'il était préférable de rejoindre les bras de Morphée plutôt que ceux de la grande faucheuse. Une main vint alors se poser sur son épaule. Levant les yeux, suivant du regard cette main, puis ce bras dénudé jusqu'à entrevoir un visage, la confiance se manifesta de nouveau.

- Si tu veux moi je veux bien t'y accompagner, on va voir ce que tu as dans le ventre jeune fille !

Fixant la femme de poigne qui se dressait chaleureusement à côté d'elle, elle ne put que se réjouir de l'avoir à ses côté dans cette épreuve. Celle qui lui avait tout appris, celle qui lui avait tout éclaircit avec patience et coups de fouet : Kayna. D'autres voix se manifestèrent également depuis les quatre coins de la pièce. Une équipe se constituait petit à petit. Une fière organisation qui n'avait pas froid aux yeux, qui n'avaient pas peur de mouiller la culotte ! Se relevant elle les observa tour à tour et fixa la composition de ce quelle nommerait "Les Kazkou de la Nuit" :

  • Kayna : La matriarche distributrice de coups de fouets et de rhon. Ça peut servir à motiver les troupes.
  • Leena : L'éniri... L'individu qui tapait plus vite que son ombre (D'ailleurs quand t'as une pigmentation de la peau aussi noire t'es l'ombre de ton ombre ou ? Euh on s'égare...).
  • Ty-Sanguinaire : Celui qui changeait plus vite de sexe que son ombre. Enfin bon, il gère, alors on en tiendra pas rigueur... Je prends !
  • Ty-Taiga : La femme de "celui qui se cherche encore". Elle pourra servir à motiver son blasé de mari ! Et puis à eux deux on aura des soins, ça compensera la "fausse infirmière" de ce groupe !
  • Rose-Heaven : Toujours à râler, il faut toujours un chieur dans une équipe non ? Et pis y a pas à dire, elle est douée !
  • Kanea' : Un HOMME, oui ! Je cherche encore l'utilité, mais il est mignon, et c'est un crâ alors on l'engage ! Tu as une rhon ?
  • Elyah : Ouais il parait qu'il faut que je sois présente pour la quête alors bon...


Esquissant un petit sourire, l'équipe de bras cass... Cette scintillante équipe allait très certainement donner du fil à retordre au maître des lieux. Préparant l'ensemble des clefs, se concertant sur la technique à adopter, la petite tribu se mit en route vers les égouts voisins du château du roi. Les sous-sols humides avaient pour mérite de les abriter de la pluie torrentielle qui s'abattait dehors, obligeant certaines bêtes à venir se cacher dans les recoins anguleux des grottes sombres.

- C'est encore loin ?
- Non non Kanea', on est plus très loin...

"Fatigué et fatiguant" pensa-t-elle alors du seul mâle en présence. Se dressant vers la massive porte de bois et sa gardienne qui devait très certainement s'ennuyer à attendre les visiteurs, Elyah esquissa un petit sourire timide. C’était donc ça les portes de la mort ? Hésitant à frapper contre l’un des battants pour signaler sa présence, elle y réfléchit à deux fois, trouvant l’idée stupide. Se tournant vers ses camarades qui semblaient plonger dans des échanges de clefs et de conseils, elle frappa dans les mains, un petit rire nerveux accompagnant le geste.

- Bon les gens ! On n’sait pas trop si on va s’en sortir vivant. On n’sait pas trop non plus pourquoi on y va d’ailleurs mais...
- ... Tututu ! On y va pour voir si tu sais te battre ! Aurais-tu oublié qui tu es ? Sois en digne maintenant.
- Héhé... oui ! Bon allons y alors. En avant la troupe !

La jeune stagiaire poussa la porte avec précaution, passant sa petite tête par l’écart ainsi produit. L’endroit était sombre, caverneux, et humide, mais contrairement à la météo extérieure, ils seraient au sec pour un moment. Sans un bruit, les aventuriers pénétrèrent dans l’antichambre du Sphincter Cell, avançant avec précaution, une main sur leurs armes.

- Vous y voy...
- Chut !
- Tchhhut !
- Rho ça v...
- Chut !!
- Tchhhuuuuut !!
- ...

Bien que peu bruyante, l’équipe avait suscité la curiosité de nombreux locataires. De petits yeux jaunes translucides se mirent à scintiller dans l’obscurité. Fixant les membres du clan Selenyte, et se léchant les babines, ils venaient de trouver un casse croûte fort intéressant.

Le narrateur de la morkithu a écrit:
[Petite aparté dans les pensées de nos amis les Rats. Le narrateur, tant omniscient que magnifique, ayant pensé que le langage des égouts n’était que peu connu, il s’est entaché de vous faire la traduction]

- Hoho... Regardez moi cette tribu, ça pue l’fromage j’en ai la bave qui dégouline sur mon pelage.
- T’ai raison Croc Jéh, et vise moi l’Eniripsa là, t’as vu ces fesses bien charnues, sans parler de la poitrine de la Sacrieuse... Y a de quoi faire des restes pour demain.
- Moi j’vais sucer le sang de la petite Osamodas là... J’lui arrache un orteil et hop, comme une gourde !
- Nikikikiriiiahaark... (Ca, ça ne se traduit pas !)

Le narrateur de la morkithu a écrit:
[/Petite aparté dans les pensées de nos amis les Rats. Le narrateur, tant omniscient que magnifique, ayant pensé que le langage des égouts n’était que peu connu, il s’est entaché de vous faire la traduction]


Sans plus attendre, la matriarche du groupe arma son arc et décocha une flèche explosive qui embrasa la pièce. La lumière salvatrice éclaira alors la scène d’un théâtre qui allait s’avérer macabre. Les premiers rongeurs, aux pelages irrités par la chaleur, tombèrent un à un sur le sol, gémissant, poussant des cris stridents.

- Tata yoyoooo !

Sortant son immense marteau, la jeune fille se lança corps et âmes dans la troupe de rats qui faisaient barrage aux niveaux suivants du donjon. Assénant ses coups de droite à gauche, elle profita des quelques instants de répits pour jeter un œil sur ses camarades, puis pour tracer des runes de sang sur son corps afin d’accélérer la régénération. Chacun de ses amis se battaient avec ferveur, n’hésitant pas à risquer leurs vies pour aider celle de leurs camarades de fratrie. C’était ça les Selenytes : un clan, une famille. Un sourire s’afficha alors sur son visage maculé par le sang.
Ejectée de ses pensées par le tacle d’une de ces affreuses bestioles, Elyanah s’étala sur le sol poussiéreux. Lui sautant alors à la gorge, le Rat Bajoie lui mit une lame sous la gorge, appuyant le tout de son haleine fétide. La mort semblait proche, douce est réconfortante. Sortie de nulle part, une ronce transperça l’agresseur de part en part, ne laissant que du sang sortir de sa gueule. Derrière elle se dressait Rose, une moue blasée.


- Fais un peu plus attention, ou la prochaine fois tu y passeras vraiment... Pfuf.
- ... merci.

Se relevant la rage au ventre, la jeune fille sembla partir dans des délires de folie extatique. Le sang aveuglait ses pensées les plus profondes, elle était tombée dans un vice meurtrier. Les furies et dissolution explosèrent, et ses yeux, convulsés, ne prêtaient guère plus attention à ses amis, détruisant toutes « menaces rongeur » qui se dressaient devant elle. Après la quasi extinction des habitants de ses lieux, la stagiaire tomba sur les genoux, reprenant peu à peu un rythme cardiaque et respiratoire normal. Son esprit était revenu à lui. Regardant sesmains couvertes de sang, elle ne savait juger si la tenue de ces derniers instants étaient bénéfiques ou non...

- Ca va Elyah ?
- Oui oui... Je crois que ça va aller. Avançons.


Les salles s’enchainèrent, la troupe kamikaze s’organisait à merveille et la progression était rapide. Dans une bonne humeur alimentée par blagues, potins, alcool, sexe et drogue, les Selenytes abattaient les hordes qui bloquaient leur route. Le défi commençait réellement maintenant :

- Bon nous y voilà on dirait.
- On peut sortir du donjon Elyah hein, tu sais les hautes instances ont créé des « sorties de secours » un peu partout. On n’est pas obligé de...
- Rho mais quel chochotte, qui est-ce qui porte la culotte ici hein ? On se le demande téh !
- Humpf...
- Bon tout le monde est prêt ? Vous avez tous équipé vos meilleurs armes et tenues ? Est-ce que vous avez des potions pour vous soigner ? Est-ce que vous...
- Oui oui oui ! On est prêt, rhô...
- Qui ouvre la porte ?

La messe fut dite. Les regards se croisèrent furtivement laissant présager que ce qui se terrait derrière cette porte n’était pas un enfant de chœur. Les uns après les autres ils ne purent retenir un petit toussotement ou un toc nerveux. Seul le grincement de ferrailles sorti le groupe de sa torpeur léthargique. La porte en fer forgé, rongée par le temps et l’humidité, s’entrouvrit laissant filtrer la lumière de trois faisceaux verts. Un râle sombre et caverneux raisonna dans l’antichambre, pétrifiant le souffle de l’équipe. Sortant de sa couche nauséabonde, le maître passait à l’action.

Ses trajets furtifs, sa rapidité légendaire confirmaient sa réputation. La célérité du roi des rongeurs s’abattit en premier sur Leena. Prise au dépourvue, elle du mettre genou à terre avant de s’écrouler de tout son long, un filet de sang coulant à la commissure de ses lèvres. Effarée, Elyah attrapa le manche de son marteau, irritée par la situation dont le contrôle semblait leur échapper petit à petit. Formant un petit tas pour couvrir leurs arrières, l’étau se resserrait sur eux. Cette sensation d’oppression n’était guère délicieuse. Elyah pensa subitement qu’il était plus que temps de gonfler le moral de ses troupes :


- Alors on s’endort les ancêtres ? C’est la jeune qui doit tout faire ici ou quoi... AYAH ! dit elle en explosant le crâne d’un rongeur chétif d’un coup de masse.
- Non mais dis donc ! Tu t’prends pour qui la pioute ?
- C’est ça... On ne va pas te laisser t’amuser toute seule ! scanda Ty' premier du nom.


Frappant dans leurs mains, deux dragonnets firent leur apparition, crachant une bourrasque de fumée sur la salle déjà bien noire. Se précipitant dans le tas, les bêtes décimèrent les légions. Seuls trois subsistèrent : FORCE NOIR ! FORCE BLANCHE ! ET FORCE VERTE DEVANT MARRON DERRIERE ! Aheum... Autrement dit le Rat Noir, le Rat Blanc et leur chef le Sphincter Cell. Dans un même cri, les Selenytes quittèrent leur formation pour se mettre à plusieurs sur les sous-fifres qui tombèrent un à un dans des cris désagréables. Le plus dur restait à abattre. Les coups échangés étaient sanglants, rapides... mortels. Ce n’est que quelques minutes plus tard que les survivants, essoufflés et à bout de force, se regroupèrent à l’abri des assauts incessants, se posant alors de multiples questions :

- Bon on fait quoi ? Si on s’acharne on va finir par y rester là !
- Mouais... Et perso’ j’ai envie d’aller au lit là.
- Bon bon bon... Il faut se rendre à l’évidence on n’était pas au point ce soir, mais on ne peut pas abandonner, on ne peut pas baisser les bras ! Nous sommes des mercenaires oui ou non ?
- Oui mais des mercenaires mort ça sert à rien !
- Humpf... Tu marques un point. La décision la plus sage serait de récupérer les corps inertes de Leena et Ty-Chaton, de trouver une porte de sortie, et de revenir quand nous serons mieux préparés... Rhaa.
- Elyah que l’on gagne ou que l’on perde peu importe. Le but était de voir quel talent de guerrière tu as développé en notre sein. Tu t’es battue avec fougue et témérité ce qui est admirable. Mais ce que j’admire avant tout c’est le jugement éclairé que tu portes sur la situation. Se battre c’est bien, revenir seul et triomphant l’est moins.

La jeune fille acquiesça avec cependant quelques regrets de n’avoir su concilié les deux. Enervée, elle se leva, perdant alors tous bénéfices de sa cachette. Prenant appui sur le sol, lsa sacrieuse bondit en direction du Sphincter Cell en criant :

- Occupez-vous des corps, je ne partirai pas les mains vides... YAATAAAH !

Scindant le ciel d’une pirouette peu académique, la stagiaire assainit un coup de pied dans le ventre mou du rat puant, trop occupé à fouiller les précédents cadavres éparpillés. S’écrasant contre une colonne en marbre défraichit, une petite chose creuse tomba alors de la besace troué du maître des lieux. Sonnée par le vol qu’elle venait de se prendre la petite tortue titubait. S’en saisissant par la queue, Elyah laissa éclater un rire nerveux :

- T’as cru quoi ? Que j’allais partir les mains vides gros tas ? Tu t’fourres le doigt dans l’œil jusqu’au coude héhé ! La prochaine fois je te pique ta dignité !!

Prenant les jambes à son cou, le reste de la troupe lui emboîta le pas. La prochaine fois que quelqu’un projetterait de faire une sortie nocturne, ce sera un Donjon Bouftou... Quitte à ce que ça sente mauvais autant y gagner à la fin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ty-Sanguinaire
Expert Scribe
Expert Scribe
avatar

Nombre de messages : 1902
Age : 26
Selenyte de grade :
Date d'inscription : 09/03/2010

En Amakna
Identité: Ty-Sanguinaire
Disciple de: Osamodas Osamodas
Cercle: 200

MessageSujet: Re: [Passerelle] Compte rendu d'un massacre...   Mer 25 Mai 2011, 22:22

Juste super ! Tu le mérites !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Passerelle] Compte rendu d'un massacre...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte rendu 1ère Campagne Aronis
» Compte rendu de bataille apocalypse montpellier à 21 000 pts
» Champs de bataille compte rendu de partie
» Compte-rendu premiere partie test
» compte rendu du 1er GN de Role en LUUUUUB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Selenytes  :: Le portail :: Le Crieur Public :: Mini animations :: Nos donjons-
Sauter vers: