Site officiel des Mercenaires sous l'égide d'Hecate.

 
CalendrierPortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Lulune... Un jour d'halouine...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Quelle note pour ce récit ?
5
0%
 0% [ 0 ]
4
0%
 0% [ 0 ]
3
56%
 56% [ 5 ]
2
33%
 33% [ 3 ]
1
11%
 11% [ 1 ]
Total des votes : 9
 

AuteurMessage
Lune
Apprenti scribe
Apprenti scribe
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 06/06/2010

En Amakna
Identité: Lulune
Disciple de: Osamodas Osamodas
Cercle: 181

MessageSujet: Lulune... Un jour d'halouine...   Lun 25 Oct 2010, 15:51

*Lulune prit une plume de couleur sang et commença son récit*

Je suis Lulune, disciple du dieu Osaomodas.Je vais vous conter mon histoire.

C'était en l'an 639, un 31 Octolliard. Il faisait nuit noire sur la Montagne des Koalaks pour un soir d'Halouine.Je n'y voyais presque plus rien... J'avais fait chaque maison du village au peigne. J'avais beaucoup de Shigekax, de sucettes et de Gâtrool. Je pris le chemin du retour à la maison , mais très vite, je me perdis et me retrouvait sous une pluie battante et un froid glaciale. Je partis me réfugier dans un buisson quand je vis une épaisse fumée noire, qui venait d'une cheminée. Je la suivis jusqu'à arriver à une chaumiére. Elle était très particulière, le toit était fait de Carré de Chocolant Blanc, il n'y avait pas de fenêtres mais des barreaux en sucre d'orge, la maison était recouvert de petits bonbons et de chantilly. Il y avait mille et une décorations, on se croyait à Nowel. Ne voulant pas finir congelée dehors, je pris la décision de toquer à la porte, qui elle était faite en chocolat. J'entendis une grosse voix, qui me disait d'entrer. La maison ne contenait qu'une seule pièce et il faisait une chaleur de dingue. Je pris mon sac de bonbons pour prendre une sucette trool à la menthe. Elle soulagea mon gosier qui ne demandait que du frais. Le sol était fait de glace de plusieurs couleurs, je me demandais comment la glace ne fondait pas avec cette chaleur...Puis, mon regard se posa sur la personne qui m'avait permit d'entrer, c'était une grosse femme, elle avait la bouche barbouillée de chocolat et elle avait une dizaine de pains d'épices dans la main. Nous engeagâmes une courte conversation:

<<Bonjour Madame, je me suis perdue dans la fôret en voulant rentrer chez moi. Il fait froid et il pleut dehors, pouvez-vous m'héberger une nuit?
- Scronch, Scronch.>>

Elle avait la bouche pleine, je ne comprenais rien à ce qu'elle me disait mais je pensais qu'elle voulait bien. Elle partit au grenier et ne revenu pas pendant un bout de temps. J'en profitais donc pour visiter la seule pièce (hormis le grenier) qui composait cette maison bien délicieuse.
Les fauteuils était de gros cubes de glaces,les feuilles des arbres était des Chaikettes,la table était un énorme Cookies avec dessus une énorme gourde de grenadine et le sol était recouvert de toutes sortes de Shigekax. Il n'y avait que le lit qui paraîssait ordinaire, mais bien sûr, les coussins était d'énormes Shigekax enveloppés de papiers. Je m'assis sur un Bloc de Glace (à la fraise) en attendant cette femme assez mystérieuse. J'attrappais dans mon sac un Gâtrool, puis je me mit à le manger. Puis, la femme revenu et elle m'attrappa le Gâtrool que je venais de commencer, à la place, elle me donna un énorme gateau au chocolat et une glace aux fruits de la passion.Elle ne me parlait pas, elle n'était pas très bavarde. Je finis le gateau et la glace, elle revenu avec un énorme sucre d'orge. J'adorais les sucres d'orges et je n'en avais pas eu pendant ma récolte. Je l'engloutissais en 2 minutes. Mon ventre criait au secours! Et là revoilà...Elle me ramena des fraises et de la chantilly! Sur ce coup, je refusais, j'avais trop mal au 'bide'...Elle fit une drôle de tête et elle redescendit dans le grenier. Puis, la femme m'appela, toujours avec sa voix bien grave.Avant de descendre au grenier, je dis à mon Chacha des Glaces qui m'accompagnait:

<< Reste là Lunosse(C'étais son nom), on ne sait jamais. >>

Puis, je descendis au grenier. Je comprenais enfin pourquoi il faisait si chaud! Il y avait une énorme cheminée avec un énorme four à ses côtés! Je ne voyais pas la femme, Jjavançais donc dans la pièce. Je vis des squelettes, frayeur! Je courus à l'escalier pour remonter mais la femme m'attrappa. Puis, je me mit à crier:

<< Lachez-moi! Je veux sortir!
- Non, tu es à moi maintenant. Je vais te manger! >>

Puis, elle me mit la main sur la bouche, Je ne pouvais plus appeller 'au secours'. Je me demandais ce qu'elle aller me faire... Elle se diriga vers son énorme four et elle me jeta dedans et le ferma.
Je savais que ma fin était proche et que j'allais mourrir brûlée par une vieille grosse qui pue!Je repensais en un quart de seconde à mes amies, ma famille, mon chacha... Je perdais de plus en plus de force à cause de la chaleur... On était en train de me cuire à 200 degrés... Puis, J'entendis la femme criée:

<< Oûy, Oûy! Lâche moi sale bête! >>

C'étais Lunosse! Mon chacha! Il venait me sauver la vie! Il réussit à faire tomber la grosse femme qui ne pouvait plus se relever à cause de son poids! J'étais fier de lui! Il prit un balais pour ouvrir le four et il me traîna à terre. Il prit mon Bouygue Telefusse et il appella je ne sais qui. Je souffrais et je n'étais pas loin de la mort, Je respirais à peine et je voyais flou. Puis, J'entendis une personne entrée dans la maison. C'était un mercenaire, il me porta puis il me dit:

<< Laisse moi faire, tout va bien aller. Je t'emmène de suite chez les mercenaires, une eniripsa y est présente, elle pourra te soigner >>

Il me sortit de la maison. Il faisait jour, je devais avoir passez beaucoup de temps chez elle. Il fonça sur sa dragodinde. Il portait un collier avec marqué dessus 'LePiaf'(ça devait être son nom).Il prit le zapp qui se trouvait dans mon village. Arrivez chez les mercenaires, une eniripsa du nom de 'Leena' m'attendait. Cette jeune eniripsa me fit boire un liquide mauve et elle prononça quelques phrases bizarres. Je m'endormis.

Une heure après, je me réveillais en super forme. Leena et LePiaf(peut-être que c'est son nom) attendait que je me réveille, se doutant de ma santé. Ils me posèrent tous les deux la même question:

<< Tu vas bien?!
- Oui, merci beaucoup! >>

Puis, nous parlâmes de ce qui s'était passés. Puis, je vis Lunosse qui me sauta dans les bras. Je le recouvrais de bisous, c'étais lui qui m'avait sauvés d'une part et c'étais LePiaf et Leena qui avait fait la suite. Je fis un gros calin de joie à Leena et je fis un petit bisous timide à LePiaf( ça doit toujours être son nom?). Je leur donnais tout mon sac de bonbons, c'étais la seule chose que je possédais sur moi pour les remercier. Ils se jetaient sur le sac de bonbons quand je pris le chemin du retour. Je leur est fait un petit 'Coucou' et un 'à la prochaine!'. Je me jurais de ne plus jamais fêter Halouine!

Cordialement,
Lulune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lulune... Un jour d'halouine...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clément & André: Le jour de la pizza(Sortie de 25)
» Et si aujourd'hui était votre dernier jour à vivre?
» Boulet un jour, boulet toujours ? :O
» mettre à jour ses pilotes
» Un cadeau par jour!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Selenytes  :: Le portail :: Le Crieur Public :: Les Anciennes Animations :: L'antre d'Halouine :: Concours de récit-
Sauter vers: